Cash Investigation - YouTube

Débat : Sécheresses, inondations : qui va payer la facture ? - Cash Investigation


by: Cash Investigation


Débat : Sécheresses, inondations : qui va payer la facture ? - Cash Investigation
Une canicule sans fin, des incendies gigantesques, des pluies torrentielles. Cet été, notre pays a vécu une saison en enfer. Avec le réchauffement climatique, les catastrophes naturelles se multiplient, en particulier les sécheresses qui attaquent les maisons et les fissurent. En France, 10 millions d’habitations pourraient être touchées.

Le journaliste Mathieu Robert a enquêté sur ce fléau invisible et découvert que les Français étaient de plus en plus mal indemnisés. Les assurances refusent très souvent de rembourser les dégâts. Cash investigation vous racontera le parcours du combattant de ces victimes, toujours plus nombreuses, de la sécheresse.

221 milliards d’euros : c’est le coût mondial des catastrophes naturelles en 2021. Les compagnies d’assurance tirent le signal d’alarme. Pourtant, certaines continuent d'assurer et de financer des entreprises qui aggravent le réchauffement de la planète. Elise Lucet est allée questionner ces compagnies qui jouent les pompiers pyromanes.

Mais les assureurs ne sont pas les seuls à jouer ce jeu dangereux. Les communes aussi.

Les constructions dévorent la nature. Tous les dix ans, en France, un département entier d’espaces naturels disparaît sous le béton. Dans certaines régions comme la Côte d’Azur, cette « artificialisation » des sols augmente les risques d’inondations parfois meurtrières.

Sécheresses, inondations, les Français sont de plus en plus exposés aux catastrophes naturelles, mais seront-ils encore protégés et indemnisés ? Cash investigation a mené l’enquête.

Présenté par Elise Lucet
France 2
#cashinvestigation

Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/
https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2
Twitter: @cashinvestigation

Jamy Gourmaud et les fissures qui menacent les maisons - Cash investigation


by: Cash Investigation


Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/
Sécheresses, inondations : qui va payer la facture ? 15 septembre 2022
Dorine et Jérémy ont été expulsés de leur domicile il y a trois ans, à la suite d’un arrêté de péril. A cause de la sécheresse, leur maison se fissurait et une partie menaçait même de s’effondrer. En France, une maison sur deux est exposée au risque de "retrait-gonflement des argiles"… Une enquête de Mathieu Robert
"C’est là que tout a commencé, les premières fissures sont apparues sur ce pan du mur. En 2017, c’était beaucoup plus léger et ça continue de s’agrandir. Là, on peut facilement passer la main derrière", explique Jérémy Lazare au magazine "Cash Investigation" (replay). En 2013, Dorine et Jérémy achètent cette maison 220 000 euros. Quatre ans plus tard, les premières fissures apparaissent. Depuis, elles ne cessent de s’agrandir : c’est le signe qu’une partie du bâtiment s’effondre ! "J’ai l’impression que c’est un tueur silencieux", dit Dorine.
Jérémy ajoute : "Généralement, quand on parle de catastrophe naturelle, on a plus dans l'idée des inondations, des ouragans… des choses beaucoup plus soudaines et beaucoup plus visibles. Les conséquences sont exactement les mêmes. Vous perdez tout." Alors, pour comprendre comment ils en sont arrivés là, il faut creuser sous la terre : "Nous avons des argiles dans le sous-sol. On devrait en trouver assez rapidement. Vous voyez déjà… à la première pelletée…" Une bâtisse aux pieds d’argile… et ce diagnostic est corroboré par l’étude d’un expert envoyé par la préfecture.
Le "retrait-gonflement des argiles" en cause
La maison des Lazare se trouve sur une zone d’aléa fort "retrait-gonflement des argiles". Le journaliste et vulgarisateur scientifique Jamy Gourmaud explique ce que cela signifie… et ce n’est pas si sorcier : "La maison de la famille Lazare est construite sur un sol argileux. Et l’argile est une roche sédimentaire très sensible à l’eau. Quand il pleut, elle va se gorger d’eau comme une éponge mais quand il fait chaud et sec, elle va devenir dure, cassante et va se rétracter."
"C’est ce qu’il se passe dans les Hauts-de-France, précise Jamy Gourmaud. Une succession de périodes arrosées et de périodes très sèches provoque des mouvements de gonflement puis de rétraction de l’argile. Et cela endommage les fondations des bâtiments, qui se fissurent lentement mais sûrement…" En France, plus de 10 millions de maisons sont exposées au risque de "retrait-gonflement des argiles", soit une maison sur deux.

https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2& ;#13;
Twitter: @cashinvestigation

Sécheresses, inondations : qui va payer la facture ? - Cash Investigation Intégrale


by: Cash Investigation


Sécheresses, inondations : qui va payer la facture ? - Cash Investigation Intégrale
Une canicule sans fin, des incendies gigantesques, des pluies torrentielles. Cet été, notre pays a vécu une saison en enfer. Avec le réchauffement climatique, les catastrophes naturelles se multiplient, en particulier les sécheresses qui attaquent les maisons et les fissurent. En France, 10 millions d’habitations pourraient être touchées.

Le journaliste Mathieu Robert a enquêté sur ce fléau invisible et découvert que les Français étaient de plus en plus mal indemnisés. Les assurances refusent très souvent de rembourser les dégâts. Cash investigation vous racontera le parcours du combattant de ces victimes, toujours plus nombreuses, de la sécheresse.

221 milliards d’euros : c’est le coût mondial des catastrophes naturelles en 2021. Les compagnies d’assurance tirent le signal d’alarme. Pourtant, certaines continuent d'assurer et de financer des entreprises qui aggravent le réchauffement de la planète. Elise Lucet est allée questionner ces compagnies qui jouent les pompiers pyromanes.

Mais les assureurs ne sont pas les seuls à jouer ce jeu dangereux. Les communes aussi.

Les constructions dévorent la nature. Tous les dix ans, en France, un département entier d’espaces naturels disparaît sous le béton. Dans certaines régions comme la Côte d’Azur, cette « artificialisation » des sols augmente les risques d’inondations parfois meurtrières.

Sécheresses, inondations, les Français sont de plus en plus exposés aux catastrophes naturelles, mais seront-ils encore protégés et indemnisés ? Cash investigation a mené l’enquête.

Présenté par Elise Lucet
France 2
#cashinvestigation

Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/
https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2
Twitter: @cashinvestigation

Maisons fissurées : le jeu trouble de certains experts d’assurance - Cash investigation


by: Cash Investigation


Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/
Sécheresses, inondations : qui va payer la facture ? 15 septembre 2022
Un ancien expert de compagnies d’assurance explique pourquoi il est si difficile pour les assurés de se faire indemniser dans les dossiers concernant des maisons fissurées par la sécheresse… Une enquête de Mathieu Robert.
Un expert n’est pas là pour défendre les sinistrés mais la compagnie d’assurance qui le mandate, selon Jean-Marc Dewitte qui a travaillé pour le compte de compagnies d’assurance pendant sept ans… avant de claquer la porte : "Quand on reçoit un expert à son domicile, on attend de lui qu'il soit impartial, précis, objectif… pas qu'il nous pose des questions pièges. Un expert d’assurance est salarié par une société d’expertise qui répond à la demande d’un assureur. Ce n’est pas un expert indépendant. J'ai quitté ce milieu parce qu’on me demandait souvent, trop souvent, de modifier mes rapports ou de changer la nature exacte des causes à l'origine des sinistres", confie-t-il au magazine "Cash Investigation".
Cette pression a, selon lui, des conséquences directes pour les sinistrés. C’est d’ailleurs ce que "Cash" a découvert lors de ses visites. Les experts qui ont été filmés en caméra cachée rendent un avis négatif dans la majorité des dossiers liés à la sécheresse : "En fait, on a 70% des dossiers qui ne sont pas 'sécheresse'..." ; "En gros, il y a 60 % des dossiers qui sont refermés" ; "Le ratio, c’est 80% 'non-sécheresse' et 20% 'sécheresse'." La majorité des sinistrés ne vont pas être indemnisés… ils sont tous d'accord là-dessus. Jean-Marc Dewitte a-t-il observé ce ratio ? "Oui, et c'est bien plus. Cela peut dépasser 90%…" affirme-t-il.
Un expert est rémunéré à la mission et tant qu’un dossier reste ouvert, il n’est pas payé
Ce chiffre est difficile à vérifier mais la Cour des comptes a tenté sa propre estimation. Pour Annie Podeur, présidente de la 2e chambre de la Cour des comptes, "la reconnaissance d'un état de catastrophe naturelle ne garantit pas l'indemnisation puisque, finalement, il faut faire le lien entre les dégâts et l'état de catastrophe. Les assurances rechignent".
"Les experts, évidemment, jouent la partie de l'assurance et on peut aujourd'hui estimer à plus de 50% la part des dossiers d'indemnisation qui ne donnent pas lieu à indemnisation, précise-t-elle, donc, là aussi, c'est source d’incompréhension." Une majorité des dossiers est ainsi écartée. Selon Jean-Marc Dewitte, la raison est pécuniaire : un expert est rémunéré à la mission et tant qu’un dossier reste ouvert, il n’est pas payé.

https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2& ;#13;
Twitter: @cashinvestigation

Cash investigation - Nos très chères banques [Intégrale]


by: Cash Investigation


Cash investigation - Nos très chères banques [Intégrale] 4 février 2021
Elise Lucet et son équipe sont partis enquêter sur les pratiques des banques. Les journalistes ont scruté vos relevés et les frais d’incidents bancaires que vous êtes amenés à payer. Ces frais rapporteraient près de 6,5 milliards d’euros par an aux banques. Cash Investigation vous révèlera que pour réaliser leurs objectifs, certains conseillers sont prêts à tout pour vous vendre des produits bancaires. Vous découvrirez aussi que vos dettes bancaires font les affaires de sociétés de recouvrement aux méthodes parfois douteuses.

Votre argent les intéresse, Cash Investigation s’est intéressé à eux !

Présenté par Elise Lucet 
France 2
#cashinvestigation

Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/& ;#13;
https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2& ;#13;
Twitter: @cashinvestigation

Cash investigation - Cannabis, la multinationale du blanchiment (Intégrale)


by: Cash Investigation


Cash investigation - Cannabis, la multinationale du blanchiment (Intégrale) 29 octobre 2019
L’argent du cannabis en France, c’est un chiffre d’affaires occulte estimé à 1 milliard d’euros chaque année. Des sommes gigantesques qui circulent en liquide, échappent à l’impôt et que les trafiquants doivent blanchir avant de les réinvestir dans l’économie réelle.
Elise Lucet et son équipe ont enquêté sur les banquiers du cannabis, qui gèrent l’un des marchés les plus secrets au monde.
De Paris à Dubaï en passant par la Belgique et le Maroc, Nicolas Vescovacci a pisté l’argent sale et découvert comment, au terme d’un long périple, il est injecté dans des entreprises françaises qui ont pignon sur rue. Dans les arcanes des circuits de blanchiment, le journaliste de Cash Investigation a croisé des collecteurs de cash, des négociants en or, des hommes d’affaires et même un cabinet d’audit international très connu.
Dans ce nouveau numéro de Cash Investigation, révélations sur l’une des multinationales du blanchiment, celle du cannabis.

Présenté par Elise Lucet
France 2
#cashinvestigation

Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/
https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2
Twitter: @cashinvestigation

Agriculture: où sont passés les milliards de l'Europe ? - Cash investigation


by: Cash Investigation


Agriculture : où sont passés les milliards de l'Europe ?
Cash investigation 7 juin 2022
La PAC, vous en avez forcément entendu parler. La politique agricole commune est le deuxième plus gros budget de l’Europe, avec 55 milliards d’euros versés chaque année. Et, surtout, la France est le premier pays à en bénéficier, avec 9 milliards d’euros par an.
Mais, bizarrement, cet argent ne va pas toujours aux agriculteurs. En France, certains paysans ne touchent rien, quand de grands groupes empochent plusieurs millions d’euros de subventions par an.
Depuis 2015, une partie des subventions de la PAC doit servir à préserver la biodiversité et à lutter contre les pollutions agricoles. C’est ce qu’on appelle « le paiement vert ». Cash investigation vous révélera que cette révolution verte a coûté des milliards d’euros mais que ces objectifs écologiques sont loin d’être atteints.
La journaliste Véronique Blanc a également enquêté en Corse sur des histoires de fraudes aux aides PAC. De l’argent public qui aurait été détourné et qui, malgré les alertes de l’Europe, n’a jamais été remboursé. Ces affaires de fraude ont conduit l’équipe de Cash investigation et Élise Lucet sur une dernière piste. Celle d’un milliardaire qui, à la tête d’une multinationale, a profité de l’argent du contribuable en s’accaparant des terres et des subventions européennes.
Présenté par Elise Lucet
France 2
#cashinvestigation
Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/
https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2
Twitter: @cashinvestigation

Agriculture: où sont passés les milliards de l'Europe ? - Cash investigation


by: Cash Investigation


Agriculture : où sont passés les milliards de l'Europe ?
Cash investigation 7 juin 2022
La PAC, vous en avez forcément entendu parler. La politique agricole commune est le deuxième plus gros budget de l’Europe, avec 55 milliards d’euros versés chaque année. Et, surtout, la France est le premier pays à en bénéficier, avec 9 milliards d’euros par an.
Mais, bizarrement, cet argent ne va pas toujours aux agriculteurs. En France, certains paysans ne touchent rien, quand de grands groupes empochent plusieurs millions d’euros de subventions par an.
Depuis 2015, une partie des subventions de la PAC doit servir à préserver la biodiversité et à lutter contre les pollutions agricoles. C’est ce qu’on appelle « le paiement vert ». Cash investigation vous révélera que cette révolution verte a coûté des milliards d’euros mais que ces objectifs écologiques sont loin d’être atteints.
La journaliste Véronique Blanc a également enquêté en Corse sur des histoires de fraudes aux aides PAC. De l’argent public qui aurait été détourné et qui, malgré les alertes de l’Europe, n’a jamais été remboursé. Ces affaires de fraude ont conduit l’équipe de Cash investigation et Élise Lucet sur une dernière piste. Celle d’un milliardaire qui, à la tête d’une multinationale, a profité de l’argent du contribuable en s’accaparant des terres et des subventions européennes.
Présenté par Elise Lucet
France 2
#cashinvestigation
Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/
https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2
Twitter: @cashinvestigation

Les oubliés de la PAC.. Agriculture: où sont passés les milliards de l'Europe ? - Cash investigation


by: Cash Investigation


Les oubliés de la PAC.. Agriculture : où sont passés les milliards de l'Europe ?
Cash investigation 7 juin 2022
La PAC, vous en avez forcément entendu parler. La politique agricole commune est le deuxième plus gros budget de l’Europe, avec 55 milliards d’euros versés chaque année. Et, surtout, la France est le premier pays à en bénéficier, avec 9 milliards d’euros par an.
Mais, bizarrement, cet argent ne va pas toujours aux agriculteurs. En France, certains paysans ne touchent rien, quand de grands groupes empochent plusieurs millions d’euros de subventions par an.
Depuis 2015, une partie des subventions de la PAC doit servir à préserver la biodiversité et à lutter contre les pollutions agricoles. C’est ce qu’on appelle « le paiement vert ». Cash investigation vous révélera que cette révolution verte a coûté des milliards d’euros mais que ces objectifs écologiques sont loin d’être atteints.
La journaliste Véronique Blanc a également enquêté en Corse sur des histoires de fraudes aux aides PAC. De l’argent public qui aurait été détourné et qui, malgré les alertes de l’Europe, n’a jamais été remboursé. Ces affaires de fraude ont conduit l’équipe de Cash investigation et Élise Lucet sur une dernière piste. Celle d’un milliardaire qui, à la tête d’une multinationale, a profité de l’argent du contribuable en s’accaparant des terres et des subventions européennes.
Présenté par Elise Lucet 
France 2
#cashinvestigation

Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/& ;#13;
https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2& ;#13;
Twitter: @cashinvestigation

Cash investigation - Egalité hommes femmes, balance ton salaire


by: Cash Investigation


Cash investigation - Egalité hommes femmes, balance ton salaire 19 mai 2020
En France, les hommes ont un salaire de 22,8% supérieur à celui des femmes. Quand une femme à temps plein gagne 100 euros, un homme touche 122,80 euros ! Et parmi les 120 plus grandes entreprises françaises, seules 9 sont dirigées par des femmes… alors qu’elles sont en moyenne plus diplômées que les hommes. Le magazine "Cash Investigation" relève que le secteur bancaire présente le plus grand écart de salaire entre les hommes et les femmes, soit 36% de différence !

Dans certaines professions de la banque et la finance, une femme a en effet presque deux fois moins de chances qu’un homme d’avoir un poste à responsabilités… à diplôme équivalent. Sans compter, parfois, les réflexions sexistes et autres dérapages misogynes. La journaliste Zoé de Bussierre a enquêté sur les mécanismes d’une telle injustice. Parmi les raisons, il y a notamment cet "heureux événement" qui impacte la courbe des salaires des femmes et creuse les inégalités.

Rares sont les femmes qui réussissent à briser ce "plafond de verre" bloquant leur ascension dans l’entreprise. A cela s’ajoute une inégalité salariale qui frappe de plein fouet certains métiers fortement féminisés. Les infirmières, en première ligne dans la crise sanitaire inédite du coronavirus Covid-19, applaudies tous les soirs à vingt heures par la population, gagnent en moyenne 1 800 euros net par mois à l’hôpital, malgré les responsabilités et la pénibilité du travail.

Au Québec, les inégalités salariales ont pourtant disparu quand les métiers dits "féminins" ont été revalorisés. Dans cette province majoritairement francophone à l’est du Canada, une infirmière gagne ainsi en moyenne 5 500 euros de plus par an ! Alors qu’attend aujourd’hui la France pour effacer ces disparités salariales, ces injustices ? Avec ce nouveau numéro de "Cash Investigation", Elise Lucet invite à plonger dans le grand bain des inégalités entre les hommes et les femmes.

Présenté par Elise Lucet 
France 2
#cashinvestigation

Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/& ;#13;
https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2& ;#13;
Twitter: @cashinvestigation

Cash investigation - Services publics : liberté, égalité, rentabilité ?


by: Cash Investigation


Cash investigation - Services publics : liberté, égalité, rentabilité ? 10 décembre 2020
Hôpitaux, écoles, préfectures, nos services publics emploient près de 5 millions d’agents.
Elise Lucet et l’équipe de Cash Investigation ont décidé d’enquêter sur les pratiques du premier employeur de France, l’État. Si vous pensiez stabilité de l’emploi, jobs tranquilles et salaires garantis, oubliez. Ce que nous allons vous révéler est très loin de ces clichés.
L’État doit tailler dans ses budgets. Pour alléger l’addition, il a de plus en plus souvent recours à la sous-traitance, notamment dans les secteurs les plus sensibles comme la santé. Quelques mois avant la crise du coronavirus, Cash Investigation a enquêté sur le quotidien du personnel de nettoyage hospitalier. Alors qu’ils sont plus que jamais en première ligne, leurs conditions de travail sont alarmantes.
Notre journaliste Marie Maurice s’est fait embaucher comme femme de ménage par l’un des géants français du nettoyage. Sa mission : désinfecter les chambres de l’un des plus grands hôpitaux publics de France. Et ce qu’elle y a découvert est inquiétant : formation à la va-vite, cadences infernales, pénurie de matériel. Dans un univers où le strict respect de l’hygiène et la lutte contre les infections nosocomiales, ces maladies qu’on attrape à l’hôpital, devraient être une priorité absolue, le recours à la sous-traitance interroge.
Pour faire encore plus d’économies, l’État n’hésiterait pas à se mettre hors la loi. Cash Investigation lève le voile sur les petites mains du Service civique… Ces dizaines de milliers de jeunes touchent une indemnité inférieure au salaire minimum légal et ne cotisent pas au chômage. Mais dans certaines administrations comme Pôle Emploi ou les préfectures, ces services civiques font un vrai job, ou remplacent parfois des agents publics, ce qui est normalement illégal.

Présenté par Elise Lucet 
France 2
#cashinvestigation

Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/& ;#13;
https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2& ;#13;
Twitter: @cashinvestigation

Cannabis : une ambulance pour collecter l'argent - Cash investigation


by: Cash Investigation


Cash investigation - Cannabis, la multinationale du blanchiment (Intégrale) 29 octobre 2019
Pendant près de deux ans, un ambulancier a récupéré des millions d'euros pour un réseau de blanchiment d'argent de la drogue. Et il exerçait son job de "collecteur" au volant de son ambulance…

L’argent du cannabis en France, c’est un chiffre d’affaires occulte estimé à 1 milliard d’euros chaque année. Des sommes gigantesques qui circulent en liquide, échappent à l’impôt et que les trafiquants doivent blanchir avant de les réinvestir dans l’économie réelle.
Elise Lucet et son équipe ont enquêté sur les banquiers du cannabis, qui gèrent l’un des marchés les plus secrets au monde.
De Paris à Dubaï en passant par la Belgique et le Maroc, Nicolas Vescovacci a pisté l’argent sale et découvert comment, au terme d’un long périple, il est injecté dans des entreprises françaises qui ont pignon sur rue. Dans les arcanes des circuits de blanchiment, le journaliste de Cash Investigation a croisé des collecteurs de cash, des négociants en or, des hommes d’affaires et même un cabinet d’audit international très connu.

Dans ce nouveau numéro de Cash Investigation, révélations sur l’une des multinationales du blanchiment, celle du cannabis.

Présenté par Elise Lucet 
France 2
#cashinvestigation

Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/& ;#13;
https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2& ;#13;
Twitter: @cashinvestigation

Cash investigation - Nos données personnelles valent de l'or [Intégrale]


by: Cash Investigation


Cash investigation - Nos données personnelles valent de l'or [Intégrale] 20 mai 2021
Dans cette nouvelle enquête, l’équipe de Cash va vous révéler comment vos téléphones vous espionnent et collectent des données très personnelles sur votre religion, votre moral ou votre grossesse sans votre consentement. Par exemple, lorsque vous vous connectez sur des sites de santé, vous transmettez des informations qui vont être envoyées à votre insu à des entreprises appelées des data brokers. C’est ainsi que vous recevez des publicités ciblées… Un marché colossal, estimé à 400 milliards d’euros en Europe.

Vous croyez qu’en éteignant votre téléphone, ou votre ordinateur, vous pourrez leur échapper ? Et bien non car nous avons découvert qu’ils ont un autre moyen de vous pister, votre carte vitale ! Dans la moitié des pharmacies françaises, les informations sur les médicaments que vous avez achetés sont transmises au plus gros data broker de données médicales au monde, IQVIA. Sans le savoir, 40 millions de Français seraient ainsi pistés.

Votre vie privée les intéresse, Cash Investigation s’est intéressé à eux !
Présenté par Elise Lucet 
France 2
#cashinvestigation

Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/& ;#13;
https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2& ;#13;
Twitter: @cashinvestigation

Ça se passe comme ça chez McDonald's ? - Cash Investigation Intégrale


by: Cash Investigation


Ça se passe comme ça chez McDonald's ? - Cash Investigation Intégrale 7 avril 2022
En France, McDo, c’est plus de 1 400 restaurants qui vendent près de 2 millions de repas chaque jour. Pour comprendre les recettes d’un tel succès, Élise Lucet et l’équipe de Cash investigation vous emmènent dans les arrière-cuisines de McDonald’s.

Grâce à son Happy Meal et son jouet, McDo est devenue la marque préférée des enfants. Ses armes marketing : de très jeunes influenceurs très actifs sur les réseaux sociaux et, dans les restaurants, des repas pour enfants qui seraient équilibrés.

Maxi-rythme de travail et mini-salaires ? Pour réduire ses coûts et préparer en 90 secondes chrono un repas, l’enseigne a réinventé le travail à la chaîne dans ses restaurants. Troubles musculosquelettiques, stress, fatigue, l’addition payée par les salariés serait élevée. Dans les restaurants McDo, de nombreux employés sont à temps partiel, payés au smic horaire, avec des contrats très flexibles, parfois illégaux. Cash investigation vous révélera aussi pourquoi la plupart des équipiers français ne touchent pas de participation.

Aux États-Unis, le géant du burger est devenu un empire immobilier grâce aux contrats passés avec ses franchisés. Cash vous détaillera à quelle sauce Ronald croque les patrons de ses restaurants.

Vous croyez tout savoir sur McDo ? Cash vous révèle comment ça se passe vraiment chez McDonald’s.

Présenté par Elise Lucet
France 2
#cashinvestigation

Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/
https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2
Twitter: @cashinvestigation

McDonald’s : le test du Happy Meal sur les enfants - Cash investigation


by: Cash Investigation


Ça se passe comme ça chez McDonald’s ? - Cash investigation 7 avril 2022
Le test du Happy Meal sur les enfants
En France, McDo, c’est ça : plus de 1 400 restaurants qui vendent près de 2 millions de repas chaque jour et qui ont réalisé en 2019 plus de 5 milliards d’euros de ventes. Au pays de la gastronomie, la multinationale américaine s’est taillée la part du lion. Pour comprendre les recettes d’un tel succès, Élise Lucet et l’équipe de Cash investigation vous emmènent dans les arrière-cuisines McDonald’s.
La cible privilégiée de la marque : les enfants. Grâce à son Happy Meal et son jouet, l’enseigne est devenue leur marque préférée. La journaliste Zoé de Bussierre décrypte la puissance de frappe du groupe. Ses armes marketing : de très jeunes influenceurs sur les réseaux sociaux et, dans les restaurants, des repas pour enfants qui seraient équilibrés.
Vous découvrirez que, pour réduire ses coûts et préparer en 90 secondes chrono un repas, McDo a réinventé le travail à la chaîne dans ses restaurants. Troubles musculo-squelettiques, stress, fatigue, l’addition payée par les salariés serait élevée.
De maxi-rythmes de travail pour de mini-salaires. Dans les restaurants McDo, de nombreux salariés sont à temps partiel, payés au smic horaire, avec des contrats très flexibles, parfois illégaux. Cash investigation vous révélera aussi pourquoi la plupart des équipiers français ne touchent pas de participation.
Aux États-Unis, le berceau de l’entreprise, le géant du burger est devenu un empire immobilier grâce aux patrons de ses restaurants. Cash vous détaillera à quelle sauce Ronald croque ses franchisés.

Vous croyez tout savoir sur McDo ? Cash vous révèle comment ça se passe vraiment chez McDonald’s.

Présenté par Elise Lucet
France 2
#cashinvestigation

Toutes l'actualité de Cash Investigation
http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/
https://www.facebook.com/cashinvestigationfrance2
Twitter: @cashinvestigation