PROJET AUTOBLOG ~ Streisand Effect


Bleiddwn's blog

Site original : Bleiddwn's blog

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Tumblr répond suite à sa volonté de censurer le contenu NSFW

Saturday 20 July 2013 à 10:41

Lors de l'achat de Tumblr par Yahoo! en Mai 2013 pour plus d'un milliard dollars, une des grandes craintes des utilisateurs fut l'interdiction progressive du contenu NSFW (NSFW = No Safe For Work, le porno, en gros), sur lequel Tumblr était totalement laxiste. Yahoo! a alors répondu que sa politique en la matière n'aurait aucun impact sur le contenu NSFW sur Tumblr, et que tout allait continuer normalement.

Cependant, il y a quelques jours, une rumeur a circulé sur certaines tentatives de Tumblr de censurer le contenu NSFW, en désindexant les blogs NSFW. De plus, certains tags ne renvoyaient tout simplement plus aucun résultat.

Hier, le staff de Tumblr a posté un billet expliquant la situation et rassurant les utilisateurs. Le billet est lisible ici en anglais. Voici la traduction :

Bien, nous avons entendu dire qu'une bonne partie d'entre vous se sentaient concernés à propos de la censure du contenu pour adultes ou NSFW sur Tumblr.
Il semble y avoir une grande incompréhension et désinformation autour de cette décision. La confusion semble venir en majorité de notre système assez compliqué de Signalement/Filtrage (Flagging/Filtering). Laissez-moi éclaircir et expliquer pour de bon certaines choses.

1. L'année dernière, nous avons ajouté le "Safe Mode" qui pour permettait de filtrer le contenu NSFW des mots-clefs et des pages de recherches.
Cette option est activée par défaut pour les nouveaux utilisateurs, et peut être désactivée dans les options du Tableau de bord.
Ainsi que certains nous l'ont fait remarquer, désactiver le Safe Mde n'autorisait pas encore tous les résultats de recherche à apparaître. Ceci est réparé.

2. Un certain nombre de mot-clefs sont bloqués (Ils ne retournent aucun résultat) dans certaines applications mobiles. Malheureusement, les différents environnements mobiles possèdent chacun leur règlement et nous faisons de notre mieux pour le respecter. La raison pour laquelle vous voyez des tags innocents comme #gay être bloqués sur certaines plateformes est que ces tags retournent encore très fréquemment du contenu pour adultes pour lequel l'application entière a bien failli être bannie. La solution est un filtrage plus intelligent sur lequel nos équipes travaillent d'arrache-pied, etqui devrait bientôt arriver. En attendant, vous pouvez visiter #lgbtq - modéré par notre communauté -dans toutes les applications mobiles Tumblr. Vous pouvez aussi visionner les résultats de recherches non filtrés sur tumblr.com en utilisant votre navigateur internet sur votre mobile.

3. Plus tôt dans cette année, dans un effort pour dissuader certaines personnes pas-très-cool d'utiliser Tumblr comme un hébergement gratuit dans le but de spammer pour des sites porno commerciaux, nous avons commencé à délister cette sous-catégorie de blogs des moteurs de recherche tels que Google. Ceci n'a jamais été pensé dans le but d'être une case à cocher, mais pour certaines raisons, celle-ci pourra être activée après avoir coché NSFW -> Adult dans les paramètres de votre blog. Ce processus était confus et inutile, nous avons donc abandonné cette option.
Si votre blog contient n'importe quoi de trop sexy par rapport à la moyenne, cochez simplement "Flag this blog as NSFW". Ainsi les gens en Safe Mode pourront l'éviter. Votre blog restera toujours visible dans les moteurs de recherche tiers.

A côté de ça, il n'y a pas eu de changement dans la manière où Tumblr gère le contenu NSFW, et notre point de vue à ce sujet n'a pas changé.
Encourager votre expression créative est la chose la plus importante au monde pour nous. Etre sûr que les personnes
ne soient pas surprises par du contenu qu'elles trouvent choquant est tout aussi important et nous travaillerons toujours à garder ce contrôle entre nos mains.
Veuillez nous excuser pour ce malentendu. Si vous avez encore des doutes ou des suggestions sur la manière dont nous pourrions rendre ces options plus claires ou plus utiles, envoyez-nous un Email.



Je trouve que cet article montre bien l'épée de Damoclès au dessus de la tête de Yahoo!. Ils ne peuvent pas se permettre de complètement fermer les yeux sur le contenu qui est posté sur leur service, car maintenant la popularité de Yahoo! s'en trouve affectée, mais ils ne peuvent pas non plus censurer trop ostensiblement le contenu génant, car ils s'exposeraient alors à la foudre des utilisateurs.

Pour moi, le compromis qu'ils essayent de mettre en place me semble acceptable. Si on oublie les applications mobiles soumises aux caprices des fabriquants d'OS, Yahoo! tente de reste neutre vis-à-vis de ce contenu tout en tentant de protéger les personnes qui ne souhaitent pas voir ce genre de contenu, ce qui est compréhensible.

Bref, wait and see. Affaire à suivre pour voir comment ceci va évoluer.

Le Hellfest et ceux qui veulent (encore) l'interdire

Sunday 16 June 2013 à 23:24

Comme certains le savent déjà, tous les ans, en juin, se déroule à Clisson en Bretagne un festival musical d'une nature particulière : le HellFest.

Hellfest2008OpenAirEditionhellhead.jpg

Ce festival, spécialement dédié aux styles de musiques proches du métal, gagne d'années en années en popularité, et attire des groupes de renommée mondiale.

Le problème, c'est que les musiciens qui jouent du bignous au Festival Interceltique, c'est cool ça ne dérange personne, mais quand c'est des métalleux aux cheveux longs qui hurlent dans un micro, là ça va plus !

C'est ainsi que comme tous les ans, plusieurs associations se mobilisent pour tenter d'annuler le festival.

Ces associations, majoritairement catholiques, représentent pour moi l'exemple type des personnes voulant interdire quelque chose car elles ne le comprennent pas, et ne cherchent même pas à comprendre. Que le type de musique de plaise pas, Ok. Le métal est un genre musical très spécial, et peu de gens l'apprécie. Mais bon, est-ce que je lance des pétitions pour demander d'annuler le Bieber Tour ? Non ! (Et pourtant, qu'est-ce que j'en ai envie, rien que pour faire chier la moitier des personnes sur Twitter...)

Le site se plaint aussi des subventions que l'état accorde à ce festival. Sur ce point, je dois avouer que je comprends le fait que savoir que nos impots servent à subventionner un évènement que l'on apprécie pas, cela peut être dérangeant. Mais bon, l'argent que l'on verse aux impots servent à des milliers de choses qui ne nous impacteront pas directement, alors pourquoi se focaliser uniquement sur le HellFest ?

Le blog Provoc' Hellfest semble être le porte-flambeau de la lutte anti-hellfest. Je vous invite à le visiter rapidement, pour vous en faire une idée.

Je ne vais pas me lancer dans une croisade contre ce site, mais en gros, la principale argumentation c'est 'métal = satanique = mal'. Pour résumer, beaucoup de personnes assimilent le métal, avec des paroles souvent explicites, à de l'anti-christianisme pur.

En cela, ils se trompent.

L'Eglise, au cours de l'histoire, s'est trouvée être le point focal de tous les évenements, les légendes. Autour de la Bible s'est construit un univers d'une immensité et d'une complexité incroyable. Ainsi pour moi, les groupes qualifiés d'anti-catholiques évoluent dans cet univers, parviennent à se l'approprier, à le travailler, et à créer par la musique, les habits, le style de vie, une unité, un art. Evidemment, la plupart du temps ces groupes évoluent dans les cotés sombres de l'histoire chrétienne, à l'instar de la fête d'Halloween. Il suffit juste de regarder les univers que certains groupes sont parvenus à créer. Pour donner un simple exemple, le groupe Powerwolf et son "lupus dei" (allusion à l'opus dei). L'ambiance globale est donc au lugubre, aux allusions à la mort, patatipatata... Mais il faut comprendre que ce n'est qu'une 'apparence'. Je doute qu'un seul des groupes se produisant au HellFest soit réellement sataniste, et puis même si c'était le cas, où serait le problème ?


Fin de mon coup de gueule. Mon avis vaut ce qu'il vaut. En revanche, le HellFest commençant à bien être ancré dans les moeurs, je pense qu'il va devenir de plus en plus difficile de l'interdire. Et c'est tant mieux ! Je n'ai pas eu encore l'occasion de m'y rendre :)

Je déteste les informations

Tuesday 4 June 2013 à 19:06

Je pense que tout le monde ici connaît Aaron Swartz, considéré comme un martyr de la libre publication sur Internet. Je ne raconterais pas à nouveau l'histoire, elle est trouvable plus que facilement sur le net.

Toujours est-il que son site web perso est encore en ligne (Oui je sais c'est glauque), accessible à cette adresse.
On y trouve énormément de choses intéressantes, et en particulier cet article, sobrement nommé I hate the news.

Je me suis fais un plaisir de traduire une grande partie de celui-ci.



Je déteste les informations.

Certaines personnes démarrent leur journée en lisant le New York Times. D'autres l'achèvent en regardant le journal télévisé le soir. Certaines personnes s'informent sur le Daily Show, d'autres récupèrent l'information à partir d'un certain nombre de blogs. Certaines personnes se tiennent informées minutes par minutes en suivant CNN, d'autres sont informées instantanément par SMS sur leur téléphone. Mais ce que tout le monde semble penser, c'est que rester informé est une responsabilité du citoyen. Tout le monde le pense, sauf moi.

Je pense que suivre les informations est une perte de temps.

Jetons un coup d'oeil sur la une du New York Times d'aujourd'hui. En haut de la page, il y a une histoire à propos de querelles internes entre les Républicains. Il y a une photo de soldats en Irak. Le Stock Exchange est retourné à $100M. Il y a une affaire à propos de docteurs qui auraient vendu un système de tests neurologiques en trop grande quantité. Il y a une menace de la Chine contre la Corée du Nord. Il y a une étude montrant l'augmentation de la violence en Irak. Et il y a un article sur les classes virtuelles remplaçant les vraies écoles.

Aucune de ces histoires n'entraînent un impact sur ma vie. Il peut être agréable de les lire, mais ce n'est qu'un agréable perte de temps. Cela n'aura aucune conséquence sur mes actions, d'une manière ou d'une autre.

La plupart des personnes m'accordent ce point, mais suggèrent qu'il existe une sorte de vertu à connaître tout de même les nouvelles, et que cela fera de moi un meilleur citoyen. Ils insistent sur le fait que les journaux sont une clef de voute de notre démocratie : En exposant ce que les gens font de mauvais, ces derniers arrêtent de le faire.

Cela semble être vrai, mais curieusement je ne me suis jamais senti impliqué. Le gouvernement commet un crime. Le New York Times l'imprime en première page, cela fait couler beaucoup d'encre, le gouvernement s'excuse et commet le crime un peu plus subtilement. C'est un cycle vertueux - Admettons que j'encourage le gouvernement à commettre ses crimes plus subtilement, remarquez-vous que cela importe peu ? La même chose se produirait même si personne ne lisait le Times ou regardait le cable. C'est un système fermé.

Il y a le vote, bien entendu, mais pour devenir un électeur informé, l'unique chose à faire est de lire le programme des candidats avant les élections. Nul besoin de s'infliger l'incessant va et vient d'allégations, de mensonges calomnieux et de leur réfutation. En effet, lire le guide de l'électeur est bien mieux : il n'y pas d'intermédiaire arbitraire, et il est possible d'étudier les deux camps. Ainsi, vous pouvez réfléchir aux solutions aux lieux de vous soucier de la politique.

Certaines personnes disent que, bien entendu, la plupart de ce que l'on trouve aux informations est inutile, mais que parfois nous pouvons écouter une histoire qui va nous amener à changer notre point de vue. Mais sincèrement, est-ce réellement pausible ? La plupart des changements majeurs dans la vie d'une personne ne viennent pas de la lecture d'un article de journal, ils viennent de la lecture de longs essais et de livres menant à une réflexion, ces derniers étant bien plus convaincants et détaillés.

Cela nous amène sur mon second exemple, faisant partie des points sur lesquels les gens sont d'accord avec moi. Vous entendez souvent des critiques à la TV qui disent que l'information minutes par minutes sur CNN est absurde. Au lieu de dire "Le reportage s'est révélée être faux- Stop ! Nous annonçons que la précédente annonce démentant le reportage vient d'être invalidée. Non attendez! Il y a une nouvelle annonce démentant la confirmation que le faux reportage était invalidé.", et faire tourner la tête des auditeurs, on peut suggérer aux reporters de simplement attendre la confirmation de l'histoire avant d'en faire un reportage tout en commentant.

Mais si cela est vrai sur un période de quelques minutes, pourquoi cela ne serait-il pas vrai sur une échelle plus grande ? Au lieu de regarder des informations mises à jour toutes les heures, pourquoi ne pas lire un journal quotidien ? Et sinon, pourquoi ne pas lire un hebdomadaire ? Et à la place d'un hebdomadaire, pourquoi ne pas lire un magasine mensuel ? Et au lieu d'un mensuel, pourquoi ne pas lire un livre ?

Le temps que les gens passent tous les jours à lire les journaux pourrait être utilisé pour lire un livre entier sur la plupart des sujets abordés, et ainsi apprendre des choses avec beaucoup plus de détails et d'impact que la doses journalière d'information gribouillé sur le papier. Mais les gens, bien sûr, ne liront pas de livres à propos des sujets abordés dans les journaux, car beaucoup d'entre-eux sont tout simplement hors de propos.

Mais finalement, je voudrais argumenter en disant que suivre les informations n'est pas seulement une perte de temps, mais réellement nocif. Edward Tufte déclare que lorsqu'il avait l'habitude de lire le New York Times le matin, il brouillait son cerveau avec tant de sujets différents qu'il ne pouvait effectuer le moindre travail intellectuel pour le reste de la journée.

L'obsession qu'ont les journaux à vouloir fournir des informations sur une large variété de sujets entraine qu'aujourd'hui, la plupart de ces sujets sont traités de façon superficielle, voir inexacte. L'obsession des médias pour les criminels et les déviants nous rendent de plus en plus méfiants, et le train-train quotidien des informations ne nous entraîne pas à réfléchir.

Ceci n'est pas simplement un essay dont le but est de provoquer; J'ai foi en ce que j'écris. Je n'ai jamais suivi les informations depuis mes 13 ans (sauf quelques rares fois à propos de sujets particuliers). Ma vie ne s'est pas appauvrie pour autant. En effet, je pense qu'elle s'en est grandement améliorée. Mais je n'ai pas trouvé beaucoup de personnes prêtes à faire le grand saut.




Ce texte porte vraiment à réfléchir.

En effet, la qualité des journaux papiers et des journaux télévisés est aujourd'hui plus que contestable. Les infos font désormais dans le sensationnel, dans le dégueulasse, dans l'émotion (Du genre maintenant lors des reportages on a de la musique triste quand quelqu'un est mort). Je ne regarde JAMAIS les informations à la télévision. La principale raison est que je n'ai aucune confiance en eux. Certains exemples sont flagrants.

En revanche, est-ce réellement une raison pour devenir comme Aaron Swartz : complètement hermétique aux informations ?

Je ne pense pas. L'une des forces d'Internet est qu'on peut récupérer des informations presque directement à la source, par les personnes vivant l'évenement. Cela nous a par exemple offert l'opportunité de savoir ce qui s'est passé pendant le Printemps Arabe. (Le Printemps Français aussi, mais là, on est dans le domaine du pitoyable, donc bon...)

De plus, il est possible de multiplier les sources, de les opposer, afin de déméler nous même le vrai du faux, où bien se fier à des personnes fiables pour l'analyse de ces évènements.

Evidemment, l'information n'est plus servie sur un plateau, et il nous faut la distiller nous même, et cela prend du temps. C'est pourquoi le panel de sujets doit être assez restreint, sous peine de s'engouffrer dans une tache sans fin.

Pour finir, je pense que même si quelque chose ne nous impacte pas, ce n'est pas pour cela qu'elle est futile. Concrètement ça ne fait aucune différence pour moi de savoir que des petits gamins crèvent de faim en Afrique, il n'empèche que cela m'importe de le savoir.

Cela permet tout simplement d'étoffer notre vision du monde, de la diversifier, et ainsi de devenir meilleur.



PS : Ce n'est pas la première fois que je traduis en français des textes trouvés sur d'autres blogs. Je voudrais savoir si vous y voyez réellement un intérêt, une valeur ajoutée. N'hésitez pas à me faire part de votre avis dans les commentaires.

L'enseignement des 5 singes

Wednesday 29 May 2013 à 19:12

Voici un petit article en résonnance avec un lien vers ce blog, trouvé sur HackersNews.

Il s'agit d'une petite illustration que je me suis empressé de traduire et que je vous livre ici. Je n'ai malheureusement pas pu retrouvé l'origine de ces illustrations, mais je publie tout de même.



Cette petite BD nous permet une réflexion sur ce qu'on appelle le mimétisme, la capacité que possèdent tous les être vivants à imiter les individus qui lui sont proches.

Certaines visions du monde et habitudes sont ancrées dans les habitudes que nous même faisons perdurer alors que nous n'avons aucune idée de leur bien fondée, si ce n'est que les autres font pareil.

Il y a plein d'exemple à donner : Pourquoi prenons nous 3 repas par jour, et pas 2 ou 4 ? Pourquoi dit-on qu'il faut manger de la viande midi et soir, et tous les jours ?

Si il est vrai que ce sont ces interdits, pas toujours justifiés autre que moralement, qui constituent le ciment de nos sociétés, le danger de rentrer dans un cercle vicieux de la violence et de la haine est toujours présent. La merde que fou le mariage pour tous en ce moment est un bon exemple. L'évolution de notre société est frainée par la volonté de garder les traditions, parce que c'est comme ça.

Dans tous les cas, la leçon à retenir est celle-ci : Il faut toujours TOUT remettre en question !.

La remise en cause permanente de nos acquis et préjugés est garante d'une évolution saine.

EDIT: J'ai oublié de le préciser, mais comme le note SebSauvage, ceci est une expérience de pensée jamais réalisée, comme le chat de Schrödinger :p

L'impact humain depuis 30 ans vu du ciel par Google

Wednesday 29 May 2013 à 13:47

Les satellites de la NASA parcourent le ciel depuis plusieurs décennies déjà. Ainsi, un nombre faramineux d'images satellites ont été prises et archivées.
Dans un billet posté sur son blog, Google annonce la publication d'une collection de GIF animés montrant l'évolution de l'installation humaine sur la Terre depuis 30 ans, dans des lieux aujourd'hui symboliques de la sur-évolution humaine : Dubaï, Végas...

Si on peut critiquer l'action faussement altruiste et désintéressée de Google, ces images mettent en relief la rapidité du développement de l'espèce humaine, au détriment de la Terre qui l'accueille.


Fonte du glacier Columbia, 1984-2011



L'expansion du littoral de Dubai, 1984-2012



Expansion urbaine de Las Vegas, 1986-2012



Déforestation de la forêt Amazonienne au Bresil, 1984-2012



Asséchement du lac d'Ourmia, en Iran, 1984-2012



Irrigation en Arabie-Saoudite, 1984-2012



Développement des mines de charbon du Wyoming, 1984-2011

Can't retrieve feed: file_get_contents(): SSL operation failed with code 1. OpenSSL Error messages: error:1416F086:SSL routines:tls_process_server_certificate:certificate verify failed