PROJET AUTOBLOG ~ Streisand Effect


Korben

Site original : Korben

⇐ retour index

Mise à jour

Mise à jour de la base de données, veuillez patienter...

Comment créer un escape game en ligne ?

Thursday 22 September 2022 à 09:00

Si vous êtes fan d’escape game ou que vous avez le câblage neuronal pour en créer de toutes pièces, mais que vous n’avez pas envie de louer un appartement pour y mettre du faux sang et des tronçonneuses rouillées, j’ai ce qu’il vous faut.

Il s’agit d’un site gratuit qui s’appelle Rakura, qui permet de créer des escales games en ligne. À vous de créer vos salles, de les illustrer avec une jolie image, d’indiquer la présence de meubles, de cadenas, et d’objets à trouver pour mettre dans l’inventaire du joueur.

mdr

Ainsi, vous pourrez créer vos énigmes et autres pièges et partager votre escape game perso à l’ensemble de la communauté.

Évidemment, si vous êtes aussi créatif qu’une asperge, ce n’est pas grave, car vous pourrez quand même jouer aux escape games des autres, seul ou avec des amis puisque le site Rakura propose des dizaines d’aventures à explorer.

On y retrouve par exemple :

Tout un programme !

Des emails qui arrivent à tous les coups avec Sendgrid

Thursday 22 September 2022 à 06:39

— Article en partenariat avec Twilio —

Qu’est-ce que Sendgrid ?

Sendgrid est une suite d’outils et de services proposés par Twilio qui permet d’envoyer des emails, de créer des scénarios, des newsletters et d’automatiser tout ce qui concerne l’envoi de messages.

Ainsi, plutôt que de configurer votre propre serveur pour envoyer des emails à partir de vos applications web, vous pouvez vous reposer sur Sendgrid pour faire le job. Les avantages sont nombreux : fiabilité, facilité d’implémentation, meilleure déliverabilité de vos messages et surtout vous ne risquez plus de vous faire blacklister votre serveur pour envoi de spams.

Sendgrid est un outil qui peut s’utiliser comme ça, sans compétences techniques grâce à une myriade d’outils no-code, mais il est également très simple d’utiliser les APIs ou les bibliothèques proposées par Sendgrid pour justement interagir avec le service 100% en code, peu importe le langage.

Sendgrid vous permet également de lier votre propre nom de domaine pour que vos adresses d’expéditeurs soient à vos couleurs, mais ce n’est pas une étape obligatoire.

Créer des campagnes en no code

Grâce à Sendgrid, vous pourrez bien sûr faire de l’envoi simple de newsletter sans rien à voir à coder ou à designer, simplement en choisissant un thème et en le modifiant avant de l’envoyer à votre liste de contact.

Mais la valeur ajoutée la plus forte du service réside dans la section « Automatisations » (Automations en anglais) qui permet de créer facilement en remplissant quelques formulaires, tout un scénario à chaque nouvelle personne qui vous donne son adresse email.

Par exemple, vous rentrez un nouvel abonné. Immédiatement vous lui envoyez un email de bienvenue. Puis quelques jours plus tard, vous renvoyez un message, et quelques jours ou semaines encore plus tard, vous pouvez lui envoyer d’autres messages…etc. L’idée c’est de préparer toute une suite d’emails qui sera envoyée au fur et à mesure du temps à votre nouvel inscrit. C’est très pratique pour fidéliser et communiquer de manière progressive avec vos abonnés sans avoir à envoyer la même chose à tout le monde.

Grâce à Sendgrid, vous pouvez mettre en place tout cela rapidement directement via leur site, sans avoir de compétences techniques.

Créer une campagne avec du code

Créer des campagnes avec du code c’est également très simple puisque le site Sendgrid va vous guider dans l’utilisation de ces APIs. Il suffit de choisir d’utiliser la web API (ou le SMTP relay) pour ensuite être guidé selon le langage choisi : Python, Ruby, JavaScript, Go, PHP…etc.

Ensuite, Sendgrid vous guidera étape par étape, de la création d’une clé API, à l’implémentation du code et vous permettra de valider que votre premier email de test a été correctement envoyé et que tout est OK.

Une fois cette première étape franchie, vous pourrez alors tout faire avec du code : Créer des listes de contacts, les alimenter, supprimer des contacts, gérer des scénarios d’envoi d’emails, créer et programmer des newsletters…etc. C’est le bonheur, car c’est simple à intégrer et la documentation est très riche.

Première connexion à Sendgrid avec Python

Avant toute chose, il faut installer la lib sendgrid comme ceci :

pip3 install sendgrid

Ensuite vous devez vous créer une clé API en vous rendant sur la page suivante. Vous pouvez régler les autorisations de cette clé pour qu’elle vous donne par exemple l’accès aux fonctionnalités marketing (création de listes…etc.), à l’envoi de mail, à l’utilisation des templates…etc. A vous de faire vos réglages selon ce dont vous avez envie.

À partir de là, il ne vous reste plus qu’à coder. Pour se brancher à l’API, il vous suffit donc d’utiliser le code suivant :

from sendgrid import SendGridAPIClient

sg = SendGridAPIClient('MA_CLÉ_API')

Par exemple, si je veux créer une nouvelle liste de contact, je peux ajouter en dessous le code suivant :

#create a list

data = {
    "name": "MA LISTE"
}
response = sg.client.marketing.lists.post(
    request_body=data
)
print(response.status_code)
print(response.body)
print(response.headers)

Et elle sera alors visible chez Sendgrid et je pourrais y ajouter des contacts.

Voici un code pour ajouter un contact dans ma nouvelle liste. J’ai récupéré son ID auparavant :

from sendgrid import SendGridAPIClient

sg = SendGridAPIClient('MA_CLÉ_API')

data = {
    "list_ids": ["a44be4a3-5cae-43f2-8ce5-cc32a042e54f"],
    "contacts": [
        {
            "email": "korben@korben.info",
            "first_name": "Korben",
            "last_name": "Manu",
            "country": "France"
        }
    ]
}

response = sg.client.marketing.contacts.put(request_body=data)

print(response.status_code)
print(response.body)
print(response.headers)

Ce qui est cool, c’est que si vous avez créé des champs personnalisés pour vos contacts, vous pouvez également les remplir directement via le code avec le champ « custom_fields ».

L’importation de contact peut aussi se faire en codant l’importation d’un CSV.

Si vous rencontrez des erreurs et que vous voulez obtenir un peu plus d’infos de la part de Sendgrid, je vous recommande d’ajouter l’importe suivant :

from python_http_client.exceptions import HTTPError

Et d’encapsuler le lancement de la requête comme ceci

try:
    response = sg.client.marketing.contacts.put(request_body=data)
except HTTPError as e:
    print(e.to_dict)

Alors évidemment, je ne l’ai pas précisé, mais vous pouvez ainsi ajouter, modifier, supprimer des contacts, leur envoyer des messages, créer, modifier ou supprimer des listes et j’en passe.

Il est également possible d’envoyer des emails directement à vos listes et je vais vous montrer comment.

Un envoi d’email avec Sendgrid en Python

Pour créer un envoi de mail, il suffit de le forger en respectant les spécifications de l’API.

On spécifie ainsi dans l’objet data, l’ensemble des informations du mail, à savoir l’expéditeur (sender_id), le sujet, le contenu HTML et texte, le lien pour se désabonner ou encore la liste à laquelle envoyer le message…etc. Tout est bien sûr expliqué dans la doc de l’API.

from sendgrid import SendGridAPIClient
from sendgrid.helpers.mail import Mail

sg = SendGridAPIClient('MA_CLÉ_API')

data = {
    "name": "Ma newsletter 2",
    "status": "active",
        "email_config": {
            "sender_id": 4441081,
            "subject": "Quoi de neuf ?",
            "html_content": "<html><body><p>Cette semaine voici les nouveaux sujets...</p></body></html>",
            "plain_content": "Cette semaine voici les nouveaux sujets...",
            "custom_unsubscribe_url": "http://www.example.com/unsubscribe",
        },
    
    "send_to": {
        "list_ids": [
            "a44be4a3-5cae-43f2-8ce5-cc32a042e54f"
        ],    
    },
}

try:
    response = sg.client.marketing.singlesends.post(request_body=data)
except HTTPError as e:
    print(e.to_dict)
else:
    print(response.status_code)
    print(response.body)
    print(response.headers)

Le coût de Sendgrid

Au niveau des coûts de Sendgrid, ça dépend de votre consommation d’emails, mais la bonne nouvelle c’est qu’en dessous de 2000 contacts et de 6000 emails envoyés par mois c’est totalement gratuit ! C’est donc super pour essayer et commencer à monter un service autour de ça, pour ensuite basculer sur une option payante dès que l’audience est là.

D’une manière générale, en comparant avec les prix de la concurrence, le prix au mail est assez équivalent à ce qu’on peut trouver ailleurs. Par contre, la vraie différence réside dans les outils et les services qui sont proposés sur Sendgrid. Avec Sendgrid, que vous soyez développeur confirmé ou simple amateur, vous pouvez en l’espace d’une journée mettre en place toute une automatisation d’emails ou créer votre newsletter.

C’est à portée de tous !

Découvrir Sendgrid

Comment créer un paquet .deb pour Debian / Ubuntu / Mint ?

Wednesday 21 September 2022 à 09:00

Dans le cadre de mon Patreon, j’essaye de varier les sujets et de toujours proposer des tutoriels accessibles à tous ! Parfois, je vous parle de développement, parfois de sécurité, parfois de Windows et bien évidemment de Linux. Et cette semaine, je libère cette vidéo qui n’aurait pas vu le jour sans le soutien des gens inscrits sur mon Patreon !

J’y parle de création de paquets .deb pour Debian et systèmes dérivés comme Ubuntu ou Mint. Vous allez voir, c’est easy !

Merci à vous la team !

Un chat P2P sans serveur, décentralisé et éphémère

Tuesday 20 September 2022 à 09:00

Et si on discutait pour se raconter nos pires secrets ? Mais comment ? Puisque tout est loggé, espionné, analysé…etc.

Et bien une petite application open source à héberger vous-même existe et permet de communiquer par écrit en peer to peer de manière chiffrée, sans faire transiter les messages via un serveur. Le tout sans stockage de message et de manière totalement décentralisée.

Quel rêve !

Son nom : Chitchatter !

Inspiré de feu Cryptocat, l’outil se repose sur des serveurs webtorrents publics pour la mise en relation initiale des participants. Et quand le P2P n’est pas possible, il rebondit sur des Open Relay.

Chitchatter est actuellement à l’état de prototype et est encore très basic en termes de fonctionnalités. Un nom d’utilisateur est généré automatiquement et vous pouvez personnaliser le nom de la chatroom et c’est à peu près tout ce qu’on peut faire. Dans le futur, il est prévu d’ajouter des options de visio conf et de partage de fichiers (entre autres).

Bref de quoi improviser des discussions éphémères et sans conséquence judiciaire.

Vous trouverez les sources sur Github et vous pouvez tester ça directement ici.

Radio It Yourself – Le guide technique de la radiophonie

Monday 19 September 2022 à 09:00

Si l’univers de la radio vous attire, mais que vous n’y connaissez absolument rien, voici un bon moyen de faire vos premières armes, ou en tout cas d’en apprendre un peu plus sur la radiophonie.

L’ouvrage libre Radio It Yourself écrit par un anonyme, va vous prendre par la main pour vous aider à comprendre tout l’aspect technique de la radio diffusion. Que ce soit au niveau de la captation du son, la connectique, le traitement du son, les logiciels pour la radio via Internet, le matériel pour faire de la vraie FM ou encore les DAB+ (radio numérique), vous y trouverez tout ce dont vous avez besoin.

Et en plus, c’est illustré ! Il y a même des explications sur comment faire un émetteur avec un simple Raspberry Pi.

C’est un manuel qui s’adresse au plus grand nombre et qui vulgarise vachement les choses, donc pas besoin d’être ingénieur pour tout capter. Vous pouvez le télécharger ici en PDF et si vous aimez le papier, il sortira en 2023 aux éditions Tahin Party.

Radio It Yourself est également disponible sur Youtube, Facebook et Instagram !

Au rythme où vous les choses, il est fort probablement qu’on demande aux Français d’éteindre leurs ordinateurs et leurs TV pour moins consommer d’électricité et de se tourner vers la radio et le phonogramme. Alors, prenez les devants : Korben FM, un jour peut-être !

Source