doku:αΩ « Wikidd »

des 𝞹-pes, du sudo maso & la main sur l'hacker !

User Tools

Site Tools


rdr2

Read Dead Redemption 2

Nous sommes en 2021 et je viens à peine de choper le second opus de cette aventure pleine de rédemption. Je n'ai pas fait le premier et je suppose que ça ne me limitera pas vraiment.

Préambule : GTA 5

Mon envie de rejouer se fait pressante ces temps-ci et sur un coup de tête j'ai réinstallé Grand Theft Auto 5 que j'avais pas mal poncé avant 2019. Que ce soit en solo ou en multi, le jeu est un univers complètement foutraque (très GTA dans le style, avec des personnages bien trempés). Je suis sur les GTA depuis le tout premier et le ratio satisfaction / déception éclate toujours mes scores.

J'ai repris un peu le multijoueur - quelques heures à peine - et retrouvé une ambiance unique (bien que copiée depuis) et le plaisir de vadrouiller entre une rencontre avec un autre joueur, les missions et toutes les nouveautés (ça n'arrête pas !).

Se promener tranquille, faire coucou à un joueur puis se faire harceler par celui-ci. Hmmm ça m'avait manqué tiens ! Ooh je ne rage pas vraiment sur les jeux, même quand on joueur arrive à bien m'emmerder. Déjà il y a le côté challenge dans le jeu : trouver des astuces pour ne pas se faire coincer, être ingénieux à défaut d'être le meilleur tireur ou l'inverse s'il le faut. Et je m'en suis donné à coeur joie : sur la dizaine d'heures que j'ai jouées, 5 joueurs m'ont fait le coup vicieux de me spawn-kill et 3 d'entre eux ont quitté la session après que je me sois rebellé. Les deux autres, j'ai joué avec leurs nerfs et le mode passif :3. Bref si je dois m'énerver pour de vrai, ça fait longtemps que j'aurais quitté le jeu. ça défoule de s'énerver mais c'est pas un mode de vie ni de jeu pour moi. Malgré la situation #COVID19 et mes états d'âmes, j'ai toujours ce réflexe (ouf). Et puis, j'ai croisé plus de joueurs avec qui ça se passait très bien : on se tue en rigolant, la base quoi. Car oui on fait la gue-guerre sur nos jeux mais hin, la bien-veil-lance bordel ! (En vrai, je suis plus adepte de réciprocité + coopération ; ce qui n'empêche pas les conflits en mode “drama”).

Oui la bienveillance me sort par les trous de nez, un article du monde diplomatique “La tyrannie de la bienveillance” résume ma pensée du moment sur ce concept sûrement plus cité que vécu…

Donc il me fallait un jeu ou ça crache, ou c'est pas bienveillant même si c'est demandé gentiment. Et je parle plus du multijoueur là ^^“. Non je parle de la diégèse du jeu, de son univers impitoyable.

Le jeu est suffisamment riche et varié (en histoire et en jouabilité) pour qu'un aspect spécifique tel que le rapport à la morale ne devienne pas une déception par un trait moral forcé.

Je m'explique : GTA nous plonge dans un monde de malfrats, de gangsters et de tueurs (pas que, pas que mais c'est l'idée). C'est plutôt bien fait et on est guidé dans les errements de nos personnages en effectuant un minimum de choix. L'histoire est un axe important dans la mesure ou elle justifie la violence par les éléments de contexte. La violence n'y est pas nécessairement gratuite et à l'instar de beaucoup de block busters, les héros “subissent” la situation1). Dans RDR2, le contexte est l'ouest des États-Unis à la fin du 19ème et le flou moral ambiant est encore plus prégnant, ça promet.

J'en suis encore à la découverte de Red Dead 2 et le choix moral dans le jeu se base sur la possibilité de pouvoir interagir avec chaque PNJ de façon positive ou négative : par exemple “saluer” ou “provoquer”. La base. Le mécanisme n'a pas l'air plus poussé que ça mais ça donne déjà un peu la possibilité de “choisir ses amis” et de réagir à une situation spécifique selon ce mode binaire. On retrouve également la possibilité d'effectuer un choix précis au cours de certaines missions pour en changer l'issue (un classique maintenant).

Si le mécanisme n'est pas très poussé, il se prête très bien au contexte du far west dans une ambiance ami / ennemi floue et parfois rocambolesque (on parlera des mauvaises manipulations et des “accidents” qui s'ensuivent).

1)
c'est un cliché qu'on retrouve souvent sauf chez Trevor de GTA5
/home/duke/www/dukeart/wiki/data/pages/rdr2.txt · Last modified: 2021/06/27 10:10 by duke